mardi, juin 25, 2024
AccueilAnnonceNORMES ET PRINCIPES DE BASE DE LA FATWA EN ISLAM

NORMES ET PRINCIPES DE BASE DE LA FATWA EN ISLAM

L’après midi du 1er jour, a vu la fin des activités par les présentations du Cheikh Mbewana Abubakar Zubeir de la Tanzanie, sur la définition de la Fatwa et ses différentes acceptions; contexte de la mention de la Fatwa dans le Coran, livré par AlHoucine Ait Said du Maroc et une intervention sur la Fatwa dans ses rapports avec les obligations de la Charia et les modalités judiciaires, exposé par le Gambien, Cheikh Mohamed El Amine Touray; un débat sur toutes les présentations avec l’assistance. 2e axe en 2e jour, le coup d’envoi a été donné par le Mufti du Tchad, Cheikh Ahmat Annour Mahamat Alhilou, sur une modération de Kyameliv Said, Directeur de l’Institut de la Civilisation Islamique de Moscou (Russie).
Pour Cheikh Ahmat Annour Mahamat Alhilou les musulmans doivent respecter les interprétations de toutes les écoles théologiques. Pour celui qui doit être mufti, doit appréhender tous les principes. Après le Muftu du Tchad une autre présentation est déroulée, celle faite par Cheikh Mohamed Ghouzali Omar Jakni. Il a relevé les conditions objectives et scientifiques de la Fatwa.
La série de présentation des exposés s’est poursuivie par celle du Dr. Abdelhamid Achaq sur la compétence des Muftis et considération des circonstances des demandeurs de la Fatwa. Madame, Dr. Souad Rahem sous l’articulation de l’attestation de la Fatwa par l’autorité musulmane régulière. Elle a enchaîné sur les qualités de la Fatwa aux époques des Émirs islamiques, des modalités sur des pratiques puisées depuis le temps du Prophète, sans oublier l’instance de Fatwa que dirige le Roi Mohammed VI, par une diversité des approches en faveur de la Fatwa au royaume Cherifien. Des échanges notamment, une question posée par une femme, qui remarque que personne n’a parlé des femmes Mufti, alors qu’au temps du Prophète certaines de ses épouses du Prophète ont joué le rôle de Fatwa. Une autre participante pose également la question sur comment doit être un Mufti; quels enseignements sur l’ensemble des exposés etc. ont constitué la conclusion de la première partie de la 2e journée, dénommée deuxième axe.

ABBAS ABAKAR ABBAS

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments